Circuit aventure dans la région de Marrakech, à pied, en 4×4 ou en dromadaires

Le Maroc est la destination idéale pour les personnes qui souhaitent s’évader du brouhaha de la vie quotidienne. Il est possible d’organiser ses vacances au Maroc de plusieurs manières. Soit en vacances farniente de luxe soit en escapade pleine de rebondissements et d’aventures. Pour satisfaire les adeptes de la deuxième option, de nombreuses agences proposent d’effectuer un circuit en 4×4 au Maroc.

Rien de mieux que de braver les étapes et les obstacles d’un circuit désert au Maroc pour se rapprocher de la nature. Un raid à Marrakech est le meilleur moyen de satisfaire cette ambition. En effet Marrakech et sa région sont des endroits incontournables quand on veut effectuer une excursion dans le désert du Maroc. La ville rouge se trouve aux portes du désert.

Généralement les agences fournissent les véhicules qui seront utilisées pendant l’excursion, notamment les 4×4, les dromadaires ou tout autre moyen de transport utilisé. Ces dernières se chargent aussi de « l’hébergement » qui se résume très souvent au bivouac. Les excursions dans le grand sur et le désert marocain transitent par la vallée des roses, la vallée du Draa, les gorges du Todra et du Dadès et leurs oasis. Ce sont là des endroits incontournables quand on souhaite découvrir le désert et ses paysages magnifiques. Pour une randonnée de deux jours c’est l’idéal, mais quand on dispose de plus de temps des circuits plus adaptés sont disponibles : en 4×4 ou en dromadaire. D’autres régions valent le coup d’??œil dans ce cas : les dunes de l’Erg Chebbi et celles de l’Erg Chigaga qui se situent au sud du vaste désert de Zagora. Ce dernier couvre une superficie de 600 m².

Meilleur moyen de transport

Le 4×4 reste sans aucun doute le moyen le plus efficace d’effectuer une randonnée dans le désert marocain. Ces véhicules permettent l’accès aux zones les plus reculées dans le confort le plus total. Les treks sont aussi une façon de voyager au cœur des villages et villes marocaines. A pied le contact est plus facile à établir avec les populations et on prend plus de temps pour apprécier les paysages. La méharée quant à elle consiste à voyager avec des dromadaires : quelques uns portent les bagages et d’autres vous portent vous-mêmes. La randonnée en dromadaire rejoint un peu le trek parce que dans ce cas les dromadaires ne servent qu’à porter les bagages pendant que vous marchez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ